mercredi 22 octobre 2014

UN (E) SPECIALISTE CHARGE (E) DE PROJET « SIDA GRANT »


UNICEF
RECRUTE
UN (E) SPECIALISTE CHARGE (E) DE PROJET « SIDA GRANT »

UN (E) SPECIALISTE CHARGE (E) DE PROJET « SIDA GRANT » SUR LE VIH/SIDA ET L'ELIMINATION DE LA TRANSMISSION DU VIH DE LA MERE A L'ENFANT » EN COTE D'IVOIRE
Grade: NO-C
Lieu d'affectation : ABIDJAN
Type de contrat: CONTRAT TEMPORAIRE (TEMPORARY APPOINTMENT)
Durée   : 364 JOURS
Référence de l'Avis de Vacance : VN/2014/NO/020
Date de clôture de la publication : 29 OCTOBRE 2014
LES CANDIDATURES FEMININES QUALIFIEES SONT PARTICULIEREMENT ET FORTEMENT ENCOURAGEES
L'UNICEF EST UN ENVIRONNEMENT NON FUMEUR

1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION
En juin 2011, un plan global sur l'élimination de la transmission de infection du VIH/SIDA chez les enfants et de garder leurs mères en vie était lancé à l'occasion d'une réunion de haut niveau lors de l'Assemblée Générale des Nations Unies.
L'objectif de ce plan est de réduire les nouvelles infections du VIH chez les enfants de 90% d'ici 2015, et de réduire le nombre de décès liés au SIDA de 50% chez les femmes pendant la grossesse, l'accouchement et la période post-natale, sur la base des résultats atteints en 2009.
Pour atteindre ces résultats, Il s'avère impérieux que 100% de femmes enceintes accèdent à la prévention et au traitement et d'offrir un régime efficace en Anti Rétro Viraux (ARVs) à 90% de femmes enceintes séropositives.
Malgré les progrès réalisés pendant ces dernières années, ces résultats attendus constituent un défi important en côte d'Ivoire. Cependant, seulement 40% des centres de sante offrent à 50% des femmes enceintes en Côte d'ivoire des services de Prévention de la Transmission de la Mère à l'Enfant (PTME).
De plus seules 25% des femmes enceintes séropositives attendues bénéficient des antirétroviraux pour protéger l'enfant de l'infection à VIH. On notera également que la mère qui bénéficie du traitement en fonction de son niveau de CD4 court toujours le risque de contaminer son bébé persiste durant l'allaitement.
De grands goulots d'étranglement a l'offre de services de soins de qualité persistent donc et sont principalement la rétention des femmes enceintes et de leurs enfants pour leurs soins et traitements, l'adhérence au traitement Anti Rétro Viraux (ARVs) pour les mères et leurs bébés, la demande de services limitées de Prévention de la Transmission de la Mère à l'Enfant (PTME ) dû à la faible information et à la stigmatisation toujours associés au sida, l'iniquité dans l'accès aux soins et traitements, les contraintes d'accès aux laboratoires pour le comptage des CD4 et par conséquent le démarrage tardif du traitement ARV dans le schéma thérapeutique actuel désigné option B.
Fort des avancées scientifiques dans le domaine du traitement et de la proposition d'un nouveau protocole basé sur l'Option B+ par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) depuis le mois d'Avril 2012, le projet - SIDA Grant est un projet catalytique qui vise à réduire les goulots précédemment annonces en proposant, de façon progressive, ce nouveau schéma thérapeutique basée sur la trithérapie, l'option B +. En effet, celle-ci permet de démarrer une trithérapie chez la femme séropositive indépendamment du comptage de CD4 et la femme n'a pas besoin de l'arrêter après l'accouchement ou le sevrage. Il constitue de ce fait une contribution à l'amélioration de la santé de la mère et une protection pour le bébé. Cet avantage est renforcé par le fait que ce schéma se présente sous forme combinée renfermant trois comprimés en une seule molécule facile à commander, à administrer et à avaler. Cette unique forme simplifiée de 3 médicaments permettra de favoriser l'adhésion des femmes enceintes aux traitements, de prévenir la transmission mère-enfant et au sein des couples discordants.
L'amélioration de l'offre de services de santé doit s'accompagner d'un paquet d'activités communautaires complémentaires qui vise à accroitre l'information des familles, réduire la stigmatisation et accroître la demande de services par les femmes enceintes en particulier et les communautés en générale. L'intervention communautaire vise aussi à rendre la prise en charge des PVVIH et des OEV plus holistiques, à renforcer l'accompagnement du personnel de santé dans l'offre de services de depistage, la reférence vers les centres de PTME et de traitement, l'offre de soins palliatifs aux PVVIH mais aussi d'établir un tien de collaboration entre les services de la santé et la communauté pour des services de qualité qui permettent d'accroitre la rétention.
Pour atteindre les résultats, l'appui à ce travail technique au niveau des villages, des centres de santé et de districts de santé doit s'accompagner d'un développement de partenariat fort entre les acteurs de la lutte contre le sida et les autres
secteurs, d'un renforcement du système de suivi évaluation du projet et de la documentation des résultats, outils de plaidoyer pour la mise à échelle de l'option B+.
2. OBJET DU POSTE. PRINCIPALES TACHES ET RESPONSABILITES
Sous la supervision du Chef de section VIH/SIDA, le/la Chargé du projet Optjmisation du Traitement sur le sida chez la femme enceinte et ETME - appuiera le Programme National de Prise en Charge du SIDA (PNPEC) et travaillera en étroite collaboration avec les chargés de Suivi- Evaluation basés dans les districts de santé, les directeurs départementaux et régionaux de la santé, les partenaires techniques et financiers de mise en oeuvre du PEPFAR, c'est-à-dire ARIEL, SAVE-CI, et deux districts de santé (Bouake sud et Koumassi-Port Bouet-Vridi) exécuteront le projet sous l'appui technique du Consultant. Celui-ci devra spécifiquement mener les activités suivantes :
1. Plaidoyer et partenariat avec les acteurs au niveau national, régional et district:
  • Renforcer la collaboration entre le Ministère de la Santé et la lutte contre le SIDA aux trois niveaux de la pyramide sanitaire, l'UNICEF et les autres partenaires, en particulier le PEPFAR l'OMS, l'ONUSIDA, le Fonds Mondial et les ONGs de mise en oeuvre.
  • Documenter la mise en oeuvre et offrir des outils de plaidoyer sur l'ETME et l'option B+ en particulier au Sr management de l'UNICEF et au G,ouvernement de Côte d'ivoire pour le financement de l'ETME et la mise à échelle de l'intervention.
2. Coordination de la mise en oeuvre des activités
  • Appui aux chargés de suivi évaluation des districts du projet dans la planification à la mise en oeuvre des activités et du suivi et évaluation des résultats
  • Suivi/supervision des interventions et coaching du chargé de suivi évaluation des districts du projet ainsi que du personnel des formations sanitaires impliquées dans le projet
  • Renforcement de capacités des acteurs de mise en oeuvre par la formation, l'animation des réunions de discussion et coaching, l'analyse des données, l'organisation des services de PTME et Santé maternelle et infantile ; en collaboration avec tes chargés de suivi-évaluation et des directeurs de districts de santé
  • Supervision de la distribution des intrants et autres
  • commodités y compris le matériel pour l'IEC/CCC,
  • Faciliter l'organisation et l'animation des équipes cadre de districts et des groupes de travail sur le sida au niveau des districts et des aires de santé dans le cadre du suivi du projet et du renforcement des capacités des acteurs
3. Reporting, analyse et dissémination des données :
  • Réception et validation des rapports d'activités mensuels et trimestriels des districts et autres entités de mise en oeuvre au niveau communautaire
  • Vérification de la mise à jour de la base de données sur la base du canevas de rapportage et du masque de saisie
  • Elaboration des rapports de progrès en accord avec tes chargés de suivi-évaluation et les conseillers techniques Points Focaux du projet au niveau des districts
  • Mettre à la disposition de l'UNICEF les rapports à disséminer et devant être remis au donateur, au siège et au bureau régional.
  • Participation à la validation des résultats et aux différentes réunions prévues dans le cadre du projet par les différentes parties prenantes en collaboration avec les acteurs au niveau régional
4. Renforcement de capacités :
  • Tenir à jour une base de données des différents districts et des différentes formations sanitaires impliquées dans le projet ; y compris les données communautaires dans les aires de santé des districts concernés par le projet.
  • Evaluer les besoins en formation et planifier en conséquence des formations de renforcement de capacités ;
5. Documentation et plaidoyer:
Documenter l'expérience de mise en oeuvre et les résultats à des fins de publications et de plaidoyer par le Sr management.
3. RESULTATS
PRODUITS ATTENDUS :
  • Les partenaires du projet aux niveaux des 3 pyramides de la santé sont régulièrement informés des résultats et sur les progrès de la rétention du couple mère-enfant aux soins, afin
  • d'assurer un plaidoyer continu et de maintenir un partenariat fort autour des objectifs du projet.
  • Les réunions mensuelles et trimestrielles de coordination sont tenues pour analyser les résultats aux fins de la régulation de la mise en oeuvre des activités
  • Des rapports réguliers de progrès sont produits et partagés avec les partenaires concernes
  • Un système de collecte, d'analyse et d'assurance qualité de l'information stratégique est mise en place et la dissemination de l'information sur le projet est assuré en temps réel.
  • Les capacités des acteurs du projet (ONGs, districts de santé, associations et réseaux leaders) sont renforcées en planification, suivi/évaluation y compris la collecte et l'analyse des données, en interventions communautaires, en cartographie de la vulnérabilité, en CCC selon les besoins identifiés dans chaque zone.
  • Des mécanismes de pérennisation des acquis du projet sont discutées avec les Equipes cadres de districts, les autorités départementaux et régionaux, ceux du Ministère de la santé et de la lutte contre le sida et ils sont mises en oeuvre.
4. Qualifications et compétences requises
  • Etre de nationalité Ivoirienne ;
  • Avoir au moins un diplôme de Doctorat en médecine avec spécialisation en santé Publique, Santé Communautaire, Epidémiologie, Planification du Développement, Suivi et évaluation ou toute autre domaine y relatif ;
  • Cinq (5) années d'expérience professionnelle pertinente dans la planification, la mise en oeuvre, le suivi et la coordination des projets et programmes de développement et dans l'approche/mobilisation communautaire;
  • Expérience de travail avec te système des Nations Unies et/ou avec des ONGs ;
  • Posséder une solide expérience en collecte, analyse et diffusion de données ;
  • Avoir de bonnes notions de suivi-évaluation;
  • Disposer d'une bonne connaissance dans le domaine du VIH/SIDA et des acteurs clés en Côte d'Ivoire, y compris des différents partenariats et initiatives ;
  • Avoir les capacités de plaidoyer et de mobilisation communautaires;
  • Avoir une expérience avérée en renforcement de capacités (formation/encadrement) ;
  • Avoir une maîtrise des logiciels informatiques (Word, Excel, Powerpoint ...), une bonne connaissance des bases de données et une capacité d'établir une cartographie des interventions ;
  • Avoir de bonne capacité de rédaction, de synthèse ;
  • Avoir de bonnes capacités à nouer des relations en vue d'impulser et de conduire un travail d'équipe ;
  • Avoir une solide expérience du travail sur le terrain notamment une capacité d'adaptation en région rurale
  • Maitrise du français écrits et parlés ;
  • Une bonne connaissance de l'Anglais écrit et parlé est une exigence pour le poste;
  • Etre intègre ; Avoir la capacité de travailler dans un environnement international et multiculturel ; Etre engagé pour la cause des Femmes et des Enfants ;
  • Avoir de très bonnes capacités à communiquer
  • Etre capable d'entretenir des relations de travail dans un esprit d'equipe et avoir des compétences de supervision; Avoir une capacité avérée à l'atteinte des résultats ;
Les dossiers de candidature devront comprendre une lettre de motivation, un curriculum vitae détaillé, un formulaire P11 dûment complété (voir le lien ci-apres http://www.unicef.org/about/employ/files/P11.doc ), les photocopies des diplômes et attestations des services rendus, les coordonnées (numéros de téléphone et adresses électroniques) des trois (3) derniers superviseurs, les références et tout autre document renseignant sur la carrière du candidat.
Les dossiers de candidature devront clairement indiquer le titre du poste << Spécialiste Chargé(e) de Projet - SIDA GRANT -  ainsi que la référence de l'avis de vacance «VN/2014/NO/020
Les dossiers seront adressés au Chargé des Ressources Humaines, UNICEF Côte d'ivoire et envoyés UNIQUEMENT à l'adresse électronique ci-après : ivcrecruitment@unicef.org
Les candidats issus du système des Nations Unies sont priés de fournir une copie de leurs deux (2) dernières évaluations de performance (PAS/PERS)
NB: SEULS LES CANDIDAT(E)S PRESELECTIONNE(E)S SERONT CONVOQUE(E)S

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Google+ Badge