lundi 15 juillet 2013

LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT recrute ÉCONOMISTE


LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT
recrute
ÉCONOMISTE
  • Titre du poste: Économiste
  • Grade: PL-4
  • Poste N°: NA
  • Référence: ADB13/106
  • Date de publication: 10/07/2013
  • Date de clôture: 31/07/2013

Objectifs


L'objectif principal du poste consiste à donner à la Banque la possibilité de jouer un rôle prépondérant et d'aider plus efficacement les États fragiles africains à sortir de la fragilité, aider les pays qui s'exposent au dérapage et aider les États en situation de post-crise et de post-conflit à évoluer vers un développement politique et économique plus stable grâce à des approches qui s'inspirent du Comité d’aide au développement de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE – CAD) Principes de bon engagement international en faveur des situations et des États fragiles et du Renouveau pour l'engagement en faveur des États fragiles.

Contexte

L'Unité des États fragiles (OSFU) a été créée en juillet 2008 et dépend actuellement de la Première Vice-Présidence et du complexe dirigé par le Chief Operation Officer (FVP/COO). L'Unité des États fragiles est chargée de la coordination du programme élargi d'engagement renforcé de la Banque en faveur des États fragiles. L'appui aux États fragiles est l'un des principaux mandats du Groupe de la Banque comme le précise le document de Stratégie à long terme (2013-2022). L'Unité gère également la Facilité en faveur des États fragiles (FEF) créée en 2008 en tant qu'entité financière spéciale et autonome avec trois (3) composantes de financement de de dons. La FEF accorde un appui supplémentaire aux États fragiles éligibles, des ressources pour des arriérés, un appui au développement institutionnel pour le renforcement des capacités.

Le mandat opérationnel et les responsabilités du complexe OSFU visent à permettre à la Banque: i) d'appuyer plus efficacement et de manière efficiente les efforts de relance et de développement des États membres régionaux de la Banque qui sont fragiles et en proie aux conflits et ii) d'aider les pays membres régionaux à risque d'éviter de sombrer dans la fragilité et/ou d'être en proie aux conflits. Les États fragiles africains et ceux qui connaissent des conflits représentent un grand défi de développement dans le cadre des efforts de la planète à réduire la pauvreté et à atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Ils produisent par ailleurs des effets induits dans les pays voisins, les sous-régions et la communauté internationale en général. L'expérience de la Banque montre que le développement effectif et durable dans des conditions pareilles requiert des approches différentes de celles qui sont généralement utilisées dans des pays plus stables, à faible revenu ou à revenu intermédiaire.

Fonctions et responsabilités

Sous la direction générale du Chef de l'Unité des États fragiles (OSFU), le/la titulaire du poste assumera les fonctions et responsabilités ci-après:
  • Analyser la situation économique et financière des pays membres régionaux (PMR), notamment ceux susceptibles d'être classés parmi les « États fragiles » ou ceux qui ne sont pas loin de ce classement grâce aux sources d'informations internes et externes et déterminer les implications pour la programmation et la mise à jour de la stratégie du Groupe de la Banque en faveur des États fragiles, ainsi que pour l'éligibilité et les opérations de la FEF;
  • Examiner et faire connaître l'impact de la stratégie du Groupe de la Banque en faveur des États fragiles et les opérations de la FEF dans les pays concernés et faire des recommandations sur la manière d'établir le lien entre l'approche actuelle de S&E de la Banque et le renforcement des capacités nationales pour assurer le suivi de l'impact des interventions en faveur du développement, conformément aux principes de l'OCDE pour aider les États fragiles directement ou grâce à d'autres instruments, à l'instar des opérations régionales;
  • Analyser, grâce aux sources internes et externes d'informations, le rôle du secteur privé dans les « États fragiles » et déterminer les implications pour la programmation des stratégies et opérations de la Banque en faveur du pays en vue d’exploiter les potentialités du secteur privé pour créer des emplois stables et mettre fin à la fragilité;
  • Coordonner les contributions de l'Unité OSFU dans le cadre de la réserve de projets FEF au sein des équipes pays et définir les aspects de la fragilité de l'État et les méthodes permettant d’orienter l’appui pour s'attaquer à ses causes profondes grâce au développement institutionnel et évaluer l’impact/l'évolution des interventions du Groupe de la Banque;
  • Mener des études économiques et sectorielles (EES) pertinentes en mettant l’accent sur le développement du secteur privé et la mise en place d’un cadre propice aux affaires dans le processus de construction de la nation;
  • Définir des orientations pour un dialogue efficace entre le Groupe de la Banque, les gouvernements et les parties prenantes sur la mise en œuvre de réformes en vue de l’instauration d’un environnement plus propice aux affaires, à la gouvernance, à la croissance économique et à la prestation de services;
  • Coordonner, en collaboration avec les départements sectoriels, notamment le Département du secteur privé (OPSM) et le Département de la gouvernance et des réformes économiques et financières (OSGE) l'identification, la préparation, l'évaluation et le suivi de la mise en place d'un cadre propice aux affaires et de la mise en œuvre de programmes de gouvernance;
  • Coordonner la participation de OSFU à la préparation de DSP pour les pays concernés, en fonction des programmes stratégiques de réduction de la pauvreté (PSRP) des PMR;
  • Assurer le suivi de la mise en œuvre du portefeuille de la Banque dans les pays concernés, et des projets régionaux réalisés par les Communautés économiques régionales, en collaboration avec les Départements sectoriels et le Chargé des programmes pays;
  • Assurer une communication efficace avec les Départements sectoriels et d'autres unités concernées de la Banque pour garantir une approche coordonnée dans la mise en œuvre de la stratégie de la Banque en faveur des États fragiles et des opérations de la FEF dans les pays concernés;
  • Contribuer aux revues du portefeuille pays, à la préparation de documents de politique et de documents opérationnels et dans l'ensemble, de stratégies pour améliorer l'appui du Groupe de la Banque aux États fragiles, notamment en élaborant de nouvelles approches, procédures et techniques;
  • Prendre part, avec les donateurs bilatéraux et multilatéraux, aux activités de coordination de l'aide, en mettant l'accent sur la promotion du co-financement de projets et programmes;
  • Prendre part à la préparation du budget de l'Unité des États fragiles et au recrutement de consultants, élaborer les programmes annuels et d'autres programmes périodiques, ainsi que des dossiers sur le développement économique, les réformes et les programmes d'appui institutionnel;
  • Être le point focal des questions économiques pour les structures étrangères et les groupes d'experts en économie;
  • Collaborer avec des institutions partenaires pour veiller à ce que les activités de consolidation de la paix qui complètent les principaux mandats et domaines d'expertise du Groupe de la Banque soient suffisamment prises en compte pour aider les clients à s’attaquer de manière globale aux causes profondes de leur fragilité et à éviter des dérapages dans le processus de consolidation de la paix et de construction de l'État;
  • Effectuer toute autre mission ou tâche que lui confie le Chef de l'Unité des États fragiles et/ou le Premier Vice-Président et Chief Operating Officer (FVP/COO). De telles missions peuvent consister à travailler avec les équipes de la Banque et/ou le personnel d'OSFU ou d'un autre complexe.

Critères de sélection

 

Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables

  • Avoir au minimum un DEA/DESS/Master II ou un diplôme équivalent en économie, en politique publique ou dans d'autres disciplines connexes;
  • Avoir au moins six (6) ans d'expérience professionnelle pertinente dans une institution de développement;
  • Avoir une compréhension et une expérience avérées des activités de relance et des défis liés au développement en Afrique en situation de post-conflit, ainsi que des stratégies et approches efficaces pour la consolidation de la paix et la construction de l'État;
  • Avoir une expérience professionnelle dans l'évaluation des interventions en matière de développement dans une institution financière internationale;
  • Avoir une expérience dans l’élaboration des politiques et leur mise en œuvre dans le cadre de la dynamique et des défis liés à la consolidation de la paix et à la construction de l'État en Afrique, ainsi que dans la promotion et la mise en œuvre des pratiques de gouvernance en tenant compte des stratégies de développement du pays;
  • Être capable de communiquer et de défendre oralement et par écrit des questions et des points de vue complexes auprès de la haute direction de la Banque, des pouvoirs publics, etc.;
  • Avoir une bonne connaissance des TIC et être capable d'utiliser les logiciels standards de la Banque (Word, Excel, Access et PowerPoint).
  • Avoir une maîtrise de l'anglais ou du français, avec une connaissance pratique de l’autre langue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Google+ Badge